lundi 30 mai 2016

Samedi 28 mai : les Charmilles à la découverte des plantes

Le CPN accueillait "Les Charmilles" à l'espace Clemenceau à Charmes. "Les Charmilles" est un établissement qui héberge des personnes polyhandicapées à Thaon. Adultes et enfants du CPN ont guidé Marie-Christine, Gaëtan, Jean-Marc, Sylvain, Yannick et David à la découverte sensorielle des plantes sauvages.


Il y avait beaucoup de soleil et nous nous sommes installés à l'ombre des saules. Nous allions chercher des plantes aux alentours et les apportions aux résidents des Charmilles. Des échantillons ont été prélevés et mis en herbier. 


Ils ont pu ouvrir leur sens sur :
- le toucher avec des plantes qui grattent (le gaillet), qui piquent (la cardère, l'ortie), qui sont gluantes (la renouée) ;
- l'odorat avec des plantes qui sentent bon ou mauvais (la tanaisie, le serpolet et l'ail) ;
- la vue avec les couleurs des fleurs : jaune, mauve...




En repartant pour aller pique-niquer, une famille de cygnes s'est rapprochée de nous et nous avons pu admirer les trois petits cygnons qui suivaient leur parents.

jeudi 26 mai 2016

Vendredi 20 mai : soirée blaireaux

Nous nous sommes retrouvés au verger pour pique-niquer en soirée. Puis nous avons marché jusqu'aux terriers. La soirée était douce et calme, favorable à l'observation. Un Orvet fragile a traversé sur le chemin, tandis que des chauves-souris chassaient à quelques mètres de nous.


Nous sommes arrivés aux terriers un peu bruyamment, mais surtout un peu tard. En effet, le manque de lumière en sous-bois n'a pas permis d'observation. A peine avons-nous entendu quelques bruits dans les feuilles.


Sur le chemin du retour, le ciel était dégagé et nous avons pu admirer les astres : la Lune et Jupiter avec  quatre de ses satellites.


lundi 23 mai 2016

Samedi 14 mai : curiosités en forêt de Charmes

Nous avons exploré la forêt de Charmes autour de la Verrerie de Portieux. C'était Fabien, originaire de la Verrerie, qui nous guidés à travers les bois qu'il connait bien. Nous sommes partis du carrefour de l'étoile sur la route de Damas-aux-Bois.
Les fossés regorgeaient d'amphibiens : larves de Salamandres tachetées, Tritons alpestres et palmés, têtards de Grenouille rousse.

Nous sommes arrivés devant les entrées de deux anciens fours à charbon. Ils alimentaient la Verrerie par le passé. Nous avons été étonnés de trouver 5 adultes de Salamandres tachetées dans le deuxième.

Nous avons pique-niqué sur le terrain de foot de la Verrerie où l’ail des ours était bien fleurie.



Ensuite la balade nous a conduits jusqu'à un arbre remarquable par sa taille et sa rareté : il s'agit d'un cormier Sorbus domestica. Nous avons entendu plusieurs Pouillots siffleurs et 2 Gobemouches à collier.

Nous avons continué vers le nord par les tranchées dont les ornières étaient occupées par des Sonneurs à ventre jaune.

La promenade s'est achevée par un passage devant la vierge qui est une sorte de sanctuaire où les gens viennent se recueillir.



jeudi 12 mai 2016

Samedi 7 mai : fête du saule à Bouxurulles

Le CPN était invité à encadrer une sortie publique pour la fête du saule à Bouxurulles.

Nous avons commencé notre balade dans le village. Plusieurs Hirondelles rustiques chantaient sur les fils électriques. Elles étaient très actives avec le retour du beau temps.
Le village présente encore quelques murs en pierres sèches, même si la plupart ont disparu. Les vestiges visibles ici est là le long des chemins témoignent que ces constructions étaient très nombreuses par le passé. C'est bien dommage car elles représentent un patrimoine important qui disparaît. Nous n'avons pas mis longtemps à découvrir un couple de Mésanges charbonnières qui nourrissait ses poussins dans le trou d'un mur. Un peu plus loin, deux lézards des murailles se chauffaient sur les pierres.

Ensuite, nous nous sommes dirigés sur les dessus du villages où les vergers sont encore nombreux. Nous y avons trouvé de nombreuses fleurs des prés : primevères, pulmonaires, véroniques, cardamines... Plusieurs papillons Aurore y volaient.
Dans la forêt, nous avons pu faire l'inventaire des arbres présents : frênes, érables champêtres, acacia. Nous avons pu différencier le charme du hêtre avec la fameuse phrase "le charme d'Adam, c'est d'être à poil" qu'il faut traduire par : la feuille du charme a des dents et celle du hêtre a des poils !

En revenant vers les maisons, nous avons longé une belle haie champêtre. Nous avons pu énumérer tous les avantages que cette formation végétale présente : niche écologique, esthétisme dans le paysage, source de biodiversité, lutte contre l'érosion et les inondations, protection du bétail, bois de chauffage...

La promenade s'est achevée par un passage sur le marché vannier.



lundi 9 mai 2016

Vendredi 6 mai : installation d'un nichoir à Chevêche.

Nous avons installé un nichoir à Chevêche d'Athéna chez un particulier à Frizon. Les oiseaux vont faire la queue pour habiter ce nichoir "grand luxe".


Jeudi 5 mai : fête du saule à Bouxurulles

Dans le cadre de la Fête du Saule à Bouxurulles, nous avons passé la soirée à la salle polyvalente du village. Durant la journée, trois de nos p’tites castorettes, Aurélie, Manue et Virginie, ont suivi un stage de vannerie spiralée et ont conçu de jolis petits paniers.


Après s'être rassasiés de pizzas, frites ou tartines, nous avons assisté à une conférence basée autour du mot "saule" de Ludovic Füschtelkeit.


Nous racontant l’histoire de cet arbre, il nous a démontré qu’il était la cause de nombreux problèmes depuis la création de la Terre : éternuements pour le diplodocus, migraines et bosses pour le rhinocéros laineux et le mammouth, rire ou déprime pour les singes, guerres entre chimpanzés et humains… Et tout cela avec un regard décalé et un sens de l’humour qui renversent de nombreuses situations que l’on pensait déjà établies ! Fous rires assurés !
NK

dimanche 1 mai 2016

30 avril 2016 : les oiseaux à l'Ile-sous-Essegney

Nous organisions une sortie publique pour le Conservatoire des Espaces Naturels à l'Ile-sous-Essegney.
Au début de la balade, nous étions entourés par des Hirondelles qui passaient à quelques mètres. Elles recherchaient les insectes près du sol car le temps était un peu frais.
Un premier arrêt au bord de l'étang nous a permis de dénombrer les oiseaux d'eau :
- 1 couple de Cygnes tuberculés dont la femelle couvait sur son nid.
- 1 couple de Canards colverts.
- 2 nids de Foulques macroules occupés.
- 1 couple de Grèbes huppés.

Ensuite nous avons atteint l'Espace Naturel Sensible de l'Ile-sous-Essegney. Nous avons pénétré dans cette zone protégée au milieu des vieux arbres et des buissons. C'est le domaine de prédilection des Rossignols philomèles. Il y avait un chanteur tous les 100 m. Un couple de Fauvettes grisettes construisait son nid alors que plusieurs Fauvettes à tête noire se nourrissaient dans le lierre, seule plante ayant des fruits en ce moment. Plusieurs Troglodytes mignons poussaient leur chant puissant pour défendre leur territoire.
Un peu plus loin, plusieurs oiseaux dans un arbre ont attiré notre attention. Pourquoi un tel attroupement ? Il s'agissait de plusieurs mésanges et de pinsons qui se nourrissaient de chenilles dans un érable, preuve de leur rôle indispensable dans la nature.
La matinée s'est finie par l'observation de deux Chevaliers guignettes à la cascade.