samedi 1 avril 2017

1er avril 2017 : la greffe des arbres fruitiers au verger

En ce début de printemps, la nature était en pleine effervescence. Les cerisiers, les poiriers et les mirabelliers commençaient à fleurir et les insectes volaient partout : abeilles, bourdons et papillons. On entendait les premières Fauvettes à tête noire et les premiers Rougequeues à front blanc.
C'est dans ce contexte que nous nous sommes initiés à la greffe des arbres fruitiers.
Nous nous sommes retrouvés au verger à Brantigny en milieu de matinée et nous avons commencé par parler de la reproduction des arbustes et arbres fruitiers en général : plantation de graines, marcottage et bouturage.

Puis nous avons abordé la greffe en particulier : grands principes et différents types de greffes : en écusson, en fente, en couronne ou à l'anglaise.
Ensuite, nous avons fait le tour du verger pour observer la réalisation de greffes faites les années passées tout en continuant de donner des explications comme par exemple sur les causes d'échecs.



Après une petite pause, nous avons fait plusieurs tentatives de greffage sur des cerisiers. Les greffons avaient été prélevés en janvier et les porte-greffe avaient été préparés à l'automne précédent. 



Sur les plus petits plants, nous avons pratiqué la greffe à l'anglaise et sur les gros des greffes en fente. L'écorce ne se décollant pas bien, nous n'avons pas pu faire de la greffe en couronne. Les apprentis greffeurs ont colaboré par groupes de deux car les manipulations sont parfois délicates surtout lors de la mise en place de l'élastique qui serre bien le greffon contre le porte-greffe. Nous avons achevé notre travail par la mise en place du mastique pour bien isoler l'ensemble et d'une étiquette repère.



Nous nous sommes rendus compte que la greffe n'est pas facile à réaliser. Il est nécessaire de pratiquer régulièrement et d'apprendre des astuces.  Il faudra attendre quelques semaines pour savoir si nos greffes sont réussies, même s'il est sûr que le greffon de pommier mis sur un petit cerisier aura peu de chance de réussir...