mercredi 25 octobre 2017

Samedi 14 octobre 2017 : à la recherche des champignons

Nous avons profité des températures douces pour aller arpenter le sous-bois de la forêt de Charmes à la recherche de champignons. Ils étaient nombreux à avoir poussé depuis quelques jours et beaucoup de cueilleurs étaient présents en forêt. C'était très agréable de se promener sous les arbres en foulant l'humus humide recouvert d'une couche de feuilles multicolores.


Il y avait de nombreuses variétés de champignons, le plupart nous étant inconnues. Même avec un livre, c'était très difficile de les identifier avec certitude.


Parmi les toxiques, nous avons trouvé de nombreuses amanites panthères, citrines et tue-mouches.


Nous avons découvert beaucoup de cèpes et peu d'autres espèces comestibles : un pied-de-mouton, des amanites rougissantes et quelques russules. La récolte a été bonne pour une bonne omelette au menu du soir !


vendredi 20 octobre 2017

Dimanche 8 octobre 2017 : fête de la science à Bouxurulles

De nombreuses activités étaient proposées à Bouxurulles à l'occasion de la fête de la science. Il y avait notamment une conférence sur l'astronomie suivie d'une sortie d'observation des astres, des ateliers avec des expériences, des spectacles de théâtre...
Nous avons participé aux festivités en organisant une sortie de terrain intitulée "l'orientation des oiseaux par le champ magnétique terrestre". Nous nous sommes rendus à Rugney sur le site de migration. 


En même temps que nous observions les oiseaux, nous avons pu donner des explications sur les différentes façons utilisées par les oiseaux pour trouver leur chemin pendant leur voyage. Ils se repèrent grâce :
- à des particularités de la géographie : bord de mer, chaîne de montagnes, cours d'eau, ouvrages humains ;
- aux astres : le Soleil, la Lune, les étoiles ;
- aux odeurs ;
- au champ magnétique terrestre.

C'est cette dernière partie que nous avons le plus développée. Olivier Collet était là pour expliquer les grands principes du fonctionnement du champ magnétique terrestre. Ensuite, nous avons expliqué que les oiseaux possèdent dans le crâne des cristaux de magnétite qui semble les rendre sensibles et qui leur permet de voir les lignes de champ dont l'inclinaison permet de les orienter.


Les personnes présentes ont été très intéressées et les questions ont été nombreuses.








mardi 10 octobre 2017

Samedi 7 octobre 2017 : Eurobirdwatch17



A l'occasion de l'Eurobirdwatch17, la journée européenne de la migration des oiseaux, nous avions donné rendez-vous au public pour venir observer les oiseaux de passage sur les dessus de Rugney.

Environ 25 personnes sont venues durant la matinée. Au début, il y avait peu de vent et les oiseaux passaient assez haut. Mais vers 10h, le vent s'est levé et ils passaient assez près. Nous avons dénombré environ 2 800 oiseaux d'une trentaine d'espèces avec notamment :


- 66 Grands Cormorans
- 12 Milans royaux
- 35 Pigeons colombins
- 720 Pigeons ramiers
- 180 Alouettes lulus
- 1 Hirondelle rustique
- 32 Bergeronnettes grises
- 41 Pipits farlouse
- 1500 Pinsons des arbres


Nous avons également vu 3 chevreuils, des Rougequeues noirs, des Geais des chênes, des Alouettes des champs, une Mésange huppée et un Tarier pâtre.

Nous avons abordé plusieurs thématiques concernant les oiseaux migrateurs : les différentes façons de s'orienter, les dangers, la chasse, les types de vols... Nous avons également tenté d'expliquer pourquoi certaines espèces sont en augmentation comme le Pigeon ramier, alors que d'autres s'effondrent comme la Linotte mélodieuse.







mercredi 4 octobre 2017

Samedi 30 septembre 2017 : le brame du cerf

Nous nous sommes rendus en forêt de Rambervillers pour écouter le brame du cerf. Le temps était pluvieux, ce qui n'était pas forcément défavorable. En effet, la fraîcheur et l'humidité augmentent l'activité des cervidés contrairement aux grosses chaleurs.


A l'affût en lisière de forêt, nous avons écouté le cris des cerfs.  Ils étaient plusieurs à se répondre aux quatre coins des bois. Puis, un jeune cerf est sorti sur les prés, poursuivi par un gros mâle. Ce dernier était entouré de cinq biches, c'est pourquoi il ne tolérait pas la présence du jeune rival.


Nous avons observé les animaux jusqu'à ce qu'il fasse entièrement nuit puis nous sommes repartis.