Collines et vergers à l'ouest de Charmes




A l’ouest de Charmes et jusqu’à la colline de Sion, on rencontre un paysage vallonné qui présente toute une mosaïque de milieux riches et variés :

 Des vergers abritent plusieurs espèces d’oiseaux ( la Buse variable,le Torcol fourmilier, la Pie-grièche à tête rousse, la Huppe fasciée




,la Chouette chevêche, le Rougequeue à front blanc,  les mésanges,…) et d’arbres (les noyers, les pommiers, les mirabelliers, les noisetiers, les cerisiers…). En hiver, les pommiers qui gardent encore quelques pommes attirent les rares Jaseurs boréaux.



 Dans les petits villages, les veilles maisons abritent le Rougequeue noir, l’Effraie des clochers et des chauves-souris comme le petit Rhinolophe.


 Dans les petites forêts et les bois on rencontre des chevreuils et des blaireaux, la Chouette hulotte, la Tourterelle des bois, la Locustelle tachetée, les Pics noir, vert et mar. Quelques amphibiens peuplent les petites mares forestières : Sonneur à ventre jaune, Tritons alpestres et palmés, Grenouilles rousses et Salamandres tachetées.


 La Pie-grièche écorcheur, la Fauvette babillarde, le Tarier pâtre et le Bruant proyer nichent dans les zones de cultures bocagères. On peut y rencontrer parfois une Pie-grièche grise en période d’hivernage. Les bords de ruisseaux, quand ils sont encore sauvages, sont fréquentés par le Bruant des roseaux, les Rousserolles effarvattes et verderolles.


 Dans les pelouses sèches, chantent l’Alouette lulu et le Pipit des arbres. Là, y pousse une quinzaine d’espèces d’orchidées :
  • les Orchis pyramidale, pourpre, homme-pendu, bouc, moustique, maculé, bouffon, militaire et mâle.
  • les Listères ovales,
  • les Néotties nid d’oiseau,
  • les Céphalanthères à grandes fleurs,
  • les Ophrys abeille et bourdon,
  • les Platanthères verdâtres.   
On peut y rencontrer quelques insectes intéressants comme le Machaon ou l’Azuré du prunelier et plus rarement la Petite cigale des montagnes.

                                                                                                        Texte et dessins de Quentin K.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire